Article lié à l'émission : L'AUTISME AUTREMENT
Tout sur l'émission

De renfermée à animatrice télé

Quand je suis allée visiter Marie Josée Cordeau sur son plateau de tournage, je n’avais pas vraiment d’attentes! Bien sûr, je trouvais audacieux qu’une personne propose de monter une série d’émissions complète sur l’autisme, mais le sujet m’interpellait grandement. Il faut dire que je suis intéressée par plein de choses et que, pour moi, il n’y a pas de mauvais sujet. Je trouve toujours ça bien motivant de voir apparaître autant de nouveaux concepts et autant d’animateurs à la station! Cela témoigne de notre dynamisme à Sorel-Tracy.
 
Alors, comme je le mentionnais, je ne m’attendais à rien de cette rencontre. Sinon, tout au plus, observer ce qui se passe et voir ce qui est différent de ma propre réalité. C’est toujours un peu ça dans le fond, tout part de soi…
 
En arrivant, on avait oublié de prévenir que je serais là! Quelle surprise pour toute l’équipe! D’abord, Marie Josée en était à sa première journée de tournage en tant qu’animatrice! De plus, à l’heure du dîner, elle avait déjà réalisé six entrevues, ce qui est beaucoup, tout de même, pour une seule personne. Je suis donc arrivée comme un chien dans un jeu de quilles, déstabilisant tout à coup une partie du groupe. Je me suis donc retirée le plus rapidement possible derrière les caméras pour regarder l’enregistrement.
 
Deux invités sont arrivés par la suite, une mère et son fils. Une fois assis sur la chaise, en deux minutes tout était commencé. Je me suis dit: «Mon Dieu c’est rapide! Comment fait-elle?» 
 
L’observation s’est vite transformée en curiosité. Je me perdais dans mes pensées… Je trouvais que Marie Josée s’exprimait vraiment bien, qu’elle avait l’air bien préparée et qu’elle semblait très à l’aise dans son nouveau rôle d’animatrice. Je l’enviais presque; me demandant pourquoi j’ai encore cette petite boule dans le ventre dès que la lumière rouge de la caméra s’allume après le 3, 2, 1…
 
 
Marie Josée Cordeau, animatrice de l'émission L'autisme autrement à MAtv Sorel-Tracy
Marie Josée Cordeau est très active dans le milieu de l’autisme au Québec depuis 2012. Blogueuse, conférencière et consultante pour adultes sur le spectre autistique et pour leurs familles, elle s’est donné pour mission de faire le pont entre le mode de pensée autistique et le mode de pensée neurotypique (non autiste).
 
 
«Les gens s’imaginent que les autistes font du flapping, qu’ils font des sons, qu’ils ne regardent pas dans les yeux et qu’ils ne répondent pas à leur nom… Les gens ont l’impression que les autistes ont des problèmes sévères», me dit-elle d’emblée lorsque j’ai eu la chance de jaser quelques minutes avec elle. «Mais les autistes sont tous différents… Il y a des gens introvertis, des extravertis, chacun a une personnalité comme tout le monde!», ajoute-t-elle. 
 
C’est à ce moment, comme une claque en plein visage, que j’ai réalisé l’ampleur du chemin qu’a parcouru Marie Josée au fil des dernières années pour en arriver à animer son show de télé! Marie Josée Cordeau a été diagnostiquée avec le syndrome d’Asperger à l’âge de 45 ans (elle a 49 ans aujourd’hui). Elle écrit des livres (son plus récent livre est sur les tablettes depuis la fin du mois de septembre), elle est blogueuse (elle a d’ailleurs écrit un blogue assez incroyable, 52 semaines avec une autiste asperger, elle donne des conférences et s’implique activement à faire connaître l’autisme partout où elle passe.
 
Elle a voulu créer sa propre émission de télé pour faire tomber les préjugés: «Je remarquais qu’à la télé ou à la radio, on parlait souvent de l’autisme de manière scientifique ou de façon très négative, sans jamais s’arrêter, sans jamais voir comment ces personnes vivent dans leur quotidien ou sans que ça tombe dans le dramatique. Je suis très active dans le milieu et beaucoup d’autistes me parlaient régulièrement de la différence entre leurs propres réalités et ce qu’on présente généralement dans plusieurs médias. Alors, comme je n’étais pas satisfaite de la façon dont les choses étaient présentées, je me suis dite: "Pourquoi ne pas monter mon propre projet de télé?"» 
 
Un autre facteur a influencé Marie Josée à se lancer dans l’aventure: «J’ai reçu mon diagnostic à
45 ans… L’âge me pousse. Je me suis dite: "Si tu veux faire quelque chose par rapport à l’autisme, Marie Josée, c’est le temps de changer les choses! Il faut aller de l’avant afin d’ouvrir la voie aux autres."»
 
C’est dans cet état d’esprit qu’elle a commencé à penser à sa future émission. «Je voulais que ça soit informatif, constructif et accessible à tous. J’avais envie de montrer que les autistes, ce ne sont pas juste des gens malades et qui ne sont pas bien, mais qu’il y a aussi des points positifs et de bons éléments!» 
 
Parce qu’elle est une battante et qu’elle défonce des portes, elle a monté son projet et l’a envoyé par courriel à Ghislain Cabana, superviseur à MAtv Sorel-Tracy.  «J’ai reçu un accusé de réception et après, silence… Plus rien. Je me suis dite: "C’est sûr que Ghislain doit se dire que ça ne se peut pas une autiste qui veut préparer et animer une émission de télé!"»
 
Qu’à cela ne tienne, Marie Josée est déterminée et ne laisse jamais les choses aller. Elle a relancé Ghislain et lui a demandé une rencontre! Sourire aux lèvres, elle avoue être fière de cette initiative: «Je l’ai rencontré et il a bien vu que j’étais capable de parler de l’autisme, que je connaissais ça et que ça irait bien!»
 
 
Le plateau de l'émission L'autisme autrement
Marie Josée Cordeau et ses invités sur le plateau de l'émission L'autisme autrement
 
 
C’est là que j’ai compris, moi aussi, que les autistes ne sont vraiment pas des «bibittes»! J’avais devant moi une personne comme les autres, qui, comme tout le monde, a des combats dans la vie et doit y faire face du mieux qu’elle peut! Sa force de caractère lui a cependant permis de se surpasser. Il y a très peu de temps, elle avait de la difficulté à bien à décoder certains aspects de la communication non verbale avec ses interlocuteurs. Elle n’avait pas de filtre et ses relations sociales s’en trouvaient affectées. Elle était anxieuse parce qu’elle n’était pas capable de bien communiquer avec les gens. Parce qu’elle s’est beaucoup questionnée, parce qu’elle s’est battue pour avoir un diagnostic, parce qu’elle a lu beaucoup, parce qu’elle a observé les gens et aussi parce que ses proches ont eu la générosité de répondre à ses questions, elle a pu s’en sortir! «J’avais des gens autour de moi pour m’aider. Je demandais souvent à mon amie: "Est-ce que j’ai dit quelque chose de pas correct?" Parfois, elle pouvait me répondre: "Oui, tu es trop intrusive." Je ne voyais pas la limite…»
 
Aujourd’hui, c’est une animatrice télé sympathique, enjouée, un brin extravertie et, surtout, une personne épanouie que nous retrouvons à la barre de l’émission L’autisme autrement… Une animatrice qui nous fait découvrir d’autres personnes qui se surpassent, de jour en jour. Des personnes comme toi, comme moi…
 
Comme moi qui ai toujours cette petite boule dans le ventre quand la caméra s’allume parce que je veux être à mon meilleur… «Je suis toujours en analyse, il y a toujours une petite voix en arrière qui me dit: "Attention…"», conclut Marie Josée.
 
Quand je suis allée visiter Marie Josée Cordeau sur son plateau de tournage, je n’avais pas vraiment d’attentes… Sinon, tout au plus, observer ce qui se passe et voir ce qui est différent de ma propre réalité.
 
 

Complément d'Information

Le livre de Marie Josée Cordeau  en librairie: Derrière le mur de verre, Éditions Cornac
 
L'émission L’autisme autrement à MAtv Sorel-Tracy
 
 

Myriam Arpin,

blogueuse MAtv Sorel-Tracy

Web       Facebook       Twitter       LinkedIn
 

 

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités