Article lié à l'émission : MONTRÉALITÉ
Voir ou revoir les épisodes Tout sur l'émission

MONTRÉALITÉ, ÉMISSION DU MERCREDI 26 OCTOBRE 2016

 

INVITÉ 1

Philémon Gravel

Cofondateur chez Entremise

Sujet : organisme Entremise

Entremise est un organisme à but non-lucratif voué à l'optimisation des bâtiments vacants par des usages temporaires et transitoires. Les usages facilités ou imaginés par Entremise permettent d'optimiser les espaces vacants et de mitiger les risques pour leur propriétaire et les communautés environnantes, tout en procurant des espaces à prix modique pour les occupants.

Entremise est actuellement en stade de démarrage rester à l’affût de leurs premiers projets.

INOCCUPATION DES LOCAUX COMMERCIAUX PAR SECTEUR À MONTRÉAL

LIENS À VISITER :

Site web : http://www.entremise.ca

FB : https://www.facebook.com/entremise/?fref=ts

@entremise

Pour communiquer avec l’équipe d’Entremise : contact@entremise.ca

 

REPORTAGE CITOYEN :

Les adresses de Geoffrey Dacosta : à Westmount le Parc Westmount, La Foumagerie, Boulangerie Le Fournil

 

CHRONIQUE DE KARINE PERREAULT « TOUS AZIMUTS »

SUJET; Le nouveau documentaire d'Ève Lamont, «Le chantier des possibles», un bel exemple de mobilisation citoyenne dans le quartier Pointe-Saint-Charles.

Surnommé affectueusement La Pointe, Pointe-Saint-Charles est un quartier populaire du sud-ouest de Montréal. Longtemps le plus gros secteur industriel du Canada, Pointe-Saint-Charles est déserté par ses usines, au milieu du 20e siècle. Dès cette époque, les habitants confrontés au chômage et à la pauvreté se relèvent les manches pour conjurer le sort et prendre soin de leur monde.

Mais depuis quelques années, alors que les tours à condos de luxe poussent comme des champignons aux abords du canal Lachine, cet ancien secteur industriel est pris d'assaut par les promoteurs immobiliers. Menacés d'exclusion par un boom immobilier d'une ampleur encore jamais vue, la communauté s'accroche et tient bon pour sauver son quartier et son monde. Les résidents de La Pointe se regroupent pour mettre de l'avant une vision dedéveloppement urbain, axé sur le logement social et les projets communautaires.

Alors que des militants de la première heure font construire une résidence à but non lucratif pour les aînés du quartier, la Cité des bâtisseurs, un groupe de résidents unissent leurs efforts pour sauver de la démolition un ancien atelier du CN. Le bâtiment 7, un immense édifice patrimonial, devient le catalyseur d’un vaste projet collectif regroupant des activités sportives et culturelles, des ateliers de création et de diffusion artistique et des espaces d'agriculture urbaine pour répondre aux besoins de la population. Une fabuleuse histoire de ténacité et de solidarité.

Pour voir le film : Une fois par semaine, il sera diffusé dans sa version anglaise afin d’aller rejoindre l’importante communauté anglophone de Montréal, également touchée par les problèmes liés à la gentrification. La réalisatrice sera présente après certaines projections pour répondre aux questions du public, et sera parfois accompagnée d’un membre du collectif 7 à Nous

LIEN À VISITER

Bande-annonce : https://vimeo.com/185315314

Le chantier des possibles, réalisé par Ève Lamont est maintenant à l’affiche à la Cinémathèque Québécoise http://www.cinematheque.qc.ca/

 

INVITÉ 2 : Judith Cayer

Chargée de projet au développement

SUJET : Collectif 7 à Nous

Le Collectif 7 à Nous est un organisme né en 2009 à Pointe-Saint-Charles qui réunit des citoyens, des organismes culturels, communautaires, libertaires ou issus de l’économie sociale. Il a pour but de développer le projet du Bâtiment 7 sur les anciens terrains du CN, au sud de la Pointe. Le projet du Bâtiment 7 est porteur de valeurs de justice sociale, d'autonomie, de respect, de démocratie et visent à être un moteur de transformation sociale politique, culturelle, économique et environnementale, dans le milieu qui l'a fait naître et bien au-delà.

Qu’est-ce que le Bâtiment 7 ?

Il est la seule infrastructure de services de proximité prévue dans l’ensemble du développement des Terrains du CN, qui comprend en outre 865 nouvelles unités d'habitations (dont 20% de logement communautaire) et le maintien d’une zone industrielle et ferroviaire lourde.

Il a été construit par phases, dont la plus récente remonte à 1946 et la plus ancienne à 1924. Sa surface totale de plancher est d’environ 90 000 pi2, séparées en deux sections principales par une cour intérieure. Il est fenestré de 35 à 45%, ce qui contribue à rendre ses espaces intérieurs lumineux. En outre, il est doté d’une structure très porteuse. Toutes ces caractéristiques le rendent capable d’accueillir et combiner une grande diversité d’usages; allant de métiers artisanaux et industriels légers à l’agriculture sur les toits, en passant par la production et la diffusion médiatique et culturelle et les activités sociales.

Érigé dans un axe est-ouest, le Bâtiment 7 dispose de plus de 700 pieds d’ensoleillement plein sud. Il est prévu que l’avant du Bâtiment soit aménagé en Place du Marché, espace minéral polyvalent de type agora, et que son flanc sud soit converti en corridor piétonnier dédié à l’agriculture urbaine.

LIENS À VISITER :

Site web : http://www.ateliers7anous.org

FB - https://www.facebook.com/batimentsept/?pnref=lhc

@batimentsept

 

TABLE RONDE

L’animatrice, nos invités et  la chroniqueuse Karine Perreault discute de la question;

Que feriez-vous avec les bâtiments abandonnés ou vacants qui existent à Montréal ? 

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités