8 mars et féminisme

Je travaille dans un centre de femmes. Je suis féministe. Mais non, vous ne me verrez pas hurler en brûlant mes brassières. Vous ne me verrez pas non plus rabaisser les hommes, les noyant sous une haine incompréhensible de la masculinité. Parce que ce n’est pas ça, le féminisme.
 
Le féminisme, c’est tout simplement croire à l’égalité hommes-femmes, politique, économique et sociale. Rien de plus. Ça n’a rien à voir avec un désir d’éclipser les hommes ou de devenir supérieures à eux. Parce que non, l’égalité n’est pas acquise. C’est un but, ce vers quoi tendre. Le plafond de verre, la sous-représentation des femmes à des postes de pouvoir, le fait qu’elles soient encore sous-payées pour un travail équivalent, le fait qu’elles soient majoritaires à occuper un emploi précaire et/ou au salaire minimum, etc. Ce sont des faits. Tout comme la culture du viol et le traitement inégal entre les sexes dans la société.
 
Courtepointe 8 mars
Une banderole originale issue de la Marche mondiale des femmes du 17 octobre 2015, à Trois-Rivières
 
À l’approche du 8 mars, Journée internationale des femmes, je suis plutôt bouche bée devant certaines choses qui minent encore le féminisme en s’appuyant sur des préjugés eux-mêmes fondés sur une vision très caricaturale du concept. Quand ça vient d’une ministre de la Condition féminine, ça fait mal. Vouloir dissocier être pour l’égalité et être féministe, alors qu’il s’agit de la même chose, c’est démontrer une ignorance du concept tout en se laissant aller aux bons vieux préjugés de la féministe enragée, poilue, hargneuse envers les hommes. Or, cette féministe-là peut bien exister, (et elle existe!) mais elle ne représente pas LE féminisme. 
 
Le mot féminisme n’a jamais été glamour et beaucoup ne veulent pas l’utiliser par peur d’être stigmatisé ou de devoir traîner tous les stéréotypes y étant reliés comme un boulet. Mais voilà… Vous êtes pour l’égalité? Vous êtes féministe. Rien de plus.
 
Nul besoin de manifester, d’hurler, de se mettre les seins nus ou d’arrêter de se raser pour croire que l’égalité hommes-femmes est une bonne chose pour la société dans son ensemble. Toute personne, homme ou femme, se disant, ouais moi l’égalité des sexes, je pense que c’est important, est féministe. Vous pouvez être qui vous voulez, le dire comme vous le voulez, ou même vous en défendre becs et ongles, mais c’est la réalité. 
 
Vous venez de découvrir que vous êtes féministe? Ah et bien je suis désolée pour vous, mais bienvenue!
 
 
 

Roxanne Pellerin,

blogueuse MAtv Cap-de-la-Madeleine, elle anime également l'émission Coeurs à l'ouvrage sur cette même chaîne.

 

Web     Facebook  

 

 

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités