Travail et formation: bilan 2015

Chaque année, des milliers d’offres d’emploi sont publiées chez Jobboom. Au cours des derniers mois, nous avons analysé ces offres pour identifier les métiers et professions qui ont été les plus en demande en 2015, mais aussi pour identifier certaines tendances révélatrices qui pourraient nous aiguiller sur ce que réservera 2016.  
 
 
Première tendance: l’automatisation et la robotisation
 
L’automatisation est une tendance lourde dans le milieu manufacturier, où le travail est de plus en plus effectué à l’aide de machines, de robots ou de systèmes de fabrication assistée par ordinateur. C’est ce qui explique la forte croissance de la demande pour des techniciens en production automatisée (+74%) et pour des ingénieurs en production automatisée (+53%). 
 
Ces travailleurs ont un profil qui inclut des notions de mécanique, de génie industriel, d’électronique et d’informatique. Dans un contexte où les progrès technologiques sont constants et la compétition mondiale, ces travailleurs sont des intervenants clés en ce qui concerne l’intégration des technologies dans les entreprises, et tout particulièrement les PME. 
 
Malgré l’essor de ce type de profil, on note toujours une forte demande pour des ingénieurs mécaniques et des techniciens en génie mécanique (tous deux parmi les 10 métiers les plus recherchés en 2015), eux qui sont toujours au cœur de l’activité dans le secteur manufacturier. 
 
 
Deuxième tendance: la croissance des données
 
C’est une tendance qu’on observe dans tous les milieux de travail, que ce soit l’assurance, la finance, le commerce ou même la santé. L’informatisation fait en sorte que les entreprises accumulent des plus en plus de données sur leurs produits, leurs services et leur performance, leurs clients et leurs comportements, etc. Ce phénomène fait en sorte que le métier d’analyste de données est de plus en plus recherché. 
 
Ces travailleurs sont appelés à analyser les données des entreprises et à les traiter, les transformer et les présenter sous forme de rapports, de graphiques ou de tableaux pour l’équipe de gestion, ou même pour le public.  
 
C’est un métier qui est en partie lié aux technologies de l’information, mais une formation en informatique n’est pas nécessairement essentielle. Souvent, on recherche un profil en statistique ou en mathématique. 
 
 
Troisième tendance: la croissance du mobile
 
Je ne vous apprends rien en disant que les téléphones intelligents et tablettes sont aujourd’hui incontournables dans nos vies. La télévision et l’ordinateur sont loin d’être les seuls écrans qui se retrouvent devant nos yeux!
 
Selon le CEFRIO, 53% des adultes québécois possèdent un téléphone intelligent, et 46% possèdent une tablette. 
 
Sachant cela, les entreprises ne peuvent ignorer ces petits appareils pour rejoindre leurs clients potentiels. 
 
C’est notamment ce qui explique la forte croissance de la demande pour des développeurs d’applications mobiles en 2015 (+43% vs 2014). 
 
Plus largement, le métier de développeur web figure depuis quelques années parmi les métiers les plus recherchés. Non seulement les entreprises doivent-elles être présentes sur Internet pour être visibles (et donc embaucher des développeurs web), leurs plateformes doivent aussi être adaptées aux téléphones intelligents, ce qui ajoute du travail aux développeurs.
 
 
Ressources
 
Pour plus d’information sur les métiers et professions les plus en demande, je vous invite à consulter notre bilan de l’année complet sur le site web de Jobboom
 
 
 
Chroniqueur: Simon Granger
 
 

article présent dans le dossier

LIBRE-SERVICE: BOULOT
Démystifier les défis de la vie au travail que l’on soit employeur, employé ou chômeur.  
Lire le dossier

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités