Le processus d’embauche décortiqué

On a parfois l’impression que déposer sa candidature pour un poste est l’équivalent de lancer une bouteille à la mer. Mais une bonne compréhension des différentes étapes qui composent le processus d’embauche peut nous permettre de maximiser nos chances de réussite et de faire pencher la balance en notre faveur. 
 
Pour réussir à passer les nombreuses étapes du processus de recrutement, il est évident qu’il faut posséder les compétences requises, adopter une attitude positive et bien se connaître. Mais il faut aussi savoir se mettre dans la tête du recruteur pour comprendre ce qu’il attend de nous lors de chacune de ces étapes. 
 
La consultation des CV est l’étape de présélection pour le recruteur. 
 
Il cherchera alors à identifier un certain nombre de candidats qui correspondent aux critères et conditions (formation, expérience, compétences, etc.) identifiées pour le poste. 
 
Il est donc important, pour le candidat, de s’assurer que son CV ait été adapté à l’emploi postulé. Tous les recruteurs vous diront qu’un CV impersonnel a peu de chance de capter leur attention; ils doivent sentir que ce CV a été préparé spécialement pour eux. Il faut donc prendre soin de faire ressortir les expériences et les compétences qui sont directement liées à l’emploi postulé (par exemple: vos expériences impliquant gestion de personnel et travail d’équipe pour un poste exigeant un fort leadership). 
 
Le recruteur veut aussi comprendre votre parcours professionnel et vos objectifs de carrière. Il faut donc expliquer clairement sa contribution à chaque poste pour que le recruteur puisse voir notre progression, et aussi être prudent si l’on a changé d’emploi fréquemment au cours d’une courte période pour ne pas donner l’impression qu’on est instable. Dans un tel cas, il peut être préférable d’expliquer la raison du départ, ou carrément d’éliminer certaines expériences, surtout si elles ne sont pas pertinentes à l’emploi postulé.  
 
Une fois que notre CV a piqué la curiosité du recruteur, on pourrait devoir se soumettre à une entrevue téléphonique.
 
Le recruteur qui effectue une série d’entrevues téléphoniques cherchera à valider certains points essentiels de votre candidature. Autrement dit, c’est une façon de s’assurer que ce qu’il a lu dans le CV est vérifiable. 
 
Par exemple, si le bilinguisme est requis pour le poste, attendez-vous à vous faire poser des questions en anglais. Il pourrait également pouvoir vérifier vos disponibilités si le poste comporte des horaires irréguliers, ou votre capacité à vous déplacer. Ce filtrage lui évite de rencontrer inutilement des candidats qui risqueraient au final de refuser le poste qu’on leur offrirait. 
 
Il n’est pas acquis que vous saurez exactement à quel moment le recruteur vous contactera, ce qui peut être une source de stress. Cependant, ne vous inquiétez-pas; les recruteurs gardent habituellement leurs meilleures questions (et les plus difficiles!) pour l’entretien en personne. 
 
Contentez-vous donc de fournir des réponses honnêtes et complètes, sans en mettre trop. Le recruteur veut seulement valider que les informations contenues dans votre CV sont bien véridiques. Cette entrevue ne devrait pas durer plus d’une quinzaine de minutes. 
 
Vient ensuite le moment crucial de l’entrevue d’embauche. Qu’est-ce que le recruteur cherche à savoir à cette étape?
 
C’est là que le recruteur gardera ses questions les plus épineuses! 
 
Bien qu’on ait parfois l’impression qu’il cherche à nous piéger (avec des questions comme  «Quel est votre pire défaut?» ou «Quel est votre plus grand échec?»), il cherche avant tout à identifier le candidat qui saura le mieux s’intégrer, se développer et contribuer à l’atteinte des objectifs de l’organisation. 
 
L’entrevue est un moment d’échange où le recruteur veut apprendre à vous connaître. Il faut donc, en tant que candidat, s’assurer d’instaurer le dialogue, de parler franchement et honnêtement, d’être enthousiaste et d’adopter une attitude détendue (sans pour autant exagérer!).  
 
Il faut faire preuve de transparence et fournir des détails sur le type de poste que l'on recherche. Le travail du recruteur est d’identifier si vous correspondez au profil recherché par l’organisation et si vos valeurs sont compatibles, mais aussi s’il est en mesure de répondre à vos attentes. On ne s’aide pas en étant trop vague sur nos objectifs de carrière ou en cherchant à se montrer trop polyvalent. 
 
Certains recruteurs vont même convoquer les candidats pour une deuxième entrevue. En quoi celle-ci est-elle différente de la première?
 
Plusieurs raisons peuvent motiver une deuxième entrevue. Le recruteur peut vouloir tester des compétences bien précises, ou encore pousser son évaluation plus loin parce qu’il hésite entre plusieurs candidats. 
 
Dans les deux cas, il faut s’attendre au même type d’entrevue: des mises en situation et des questions qui évaluent vos compétences techniques. Certains recruteurs pourraient également soumettre les candidats à des tests pratiques, selon la nature du poste. 
 
 
Voici des exemples de questions qu’il pourrait vous poser:
 
Comment allez-vous faire pour apprendre des nouvelles choses? 
 
Comment prévoyez-vous entrer en contact avec de nouveaux clients? 
 
Comment vous prendriez-vous pour persuader quelqu’un? 
 
Qu’est-ce que vous connaissez de nos produits et services?
 
Pour se préparer, il est important de bien se renseigner sur l’entreprise: ses clients, ses produits, ses services. Si vous en avez la possibilité, vous pouvez essayer de rencontrer un employé de l’entreprise pour récolter des informations sur le poste, ou encore quelqu’un qui occupe un poste similaire dans une autre entreprise. Ces renseignements vous permettront de vous approcher du contenu de l’entrevue et de déterminer quelles sont les connaissances qui vous manquent.
 
 
Le site de Jobboom contient une multitude d’articles conseils qui vous aideront à vous préparer aux différentes étapes du processus de recrutement.
 
C’est tout particulièrement le cas d’une nouvelle série intitulée L’avis du recruteur: chaque mois, trois recruteurs professionnels se prononcent sur une question bien précise concernant le processus de recrutement, comme «Quels sont les éléments qui ne sont jamais considérés dans un CV?» ou «Quelle question faut-il éviter de poser en entrevue?». Voilà qui vous aidera à éviter plusieurs pièges!
 
 
 
 
 
 
 
 
Chroniqueur : Simon Granger, coordonnateur des contenus chez Jobboom

 

 

article présent dans le dossier

LIBRE-SERVICE: BOULOT
Démystifier les défis de la vie au travail que l’on soit employeur, employé ou chômeur.  
Lire le dossier

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités