Les nouvelles tendances en ergonomie du travail

Après la cigarette, le sucre et le gras trans, voilà que la chaise de bureau s’ajoute à la liste des ennemis de la santé publique. En réalité, c’est plutôt le fait d’avoir un mode de vie sédentaire – ce qui inclut le fait de rester assis toute la journée, et, par extension, de voyager en automobile et de s’échouer devant la télé le soir – qui est réellement dommageable pour la santé. 
 
Des études scientifiques ont lié la sédentarité à toute une panoplie de problèmes de santé dont l’obésité, les maladies cardiovasculaires et cardiaques, le diabète et même certains cancers. 
 
Concrètement, la sédentarité nuit à la circulation sanguine et place les muscles dans un état de dormance qui affecte leur capacité à décomposer les sucres et les gras. Le fait de rester assis durant une période prolongée contribue donc à augmenter la masse corporelle, l’inflammation et entraîne même certains changements hormonaux. C’est sans compter les nombreux maux qui sont liés à une mauvaise posture: hernie discale, lordose lombaire, tensions musculaires. 
 
Si vous pensez être hors de danger parce que vous vous entraînez quotidiennement, sachez que l’activité physique en dehors des heures de boulot n’est pas suffisante pour contrecarrer les effets négatifs de la position assise. 
 
La meilleure solution est plutôt de prendre des pauses fréquentes pour bouger un peu; autrement dit, il faut limiter les longues périodes de sédentarité ininterrompues. Ça n’a pas besoin d’être compliqué! Le simple fait de se lever ou encore de faire quelques étirements sur sa chaise peut être bénéfique. 
 
Certains experts suggèrent la règle du 20-20: pour chaque période de 20 minutes de travail, bougez 20 secondes. Et toutes les deux heures, faites quelque chose d’un peu plus actif pour une quinzaine de minutes. 
 
 
Un truc pour y arriver?
 
Trouver des prétextes pour se lever: se munir d’un casque d’écoute pour passer ses appels debout, prendre les escaliers quand vous devez aller à l’étage, traîner une bouteille d’eau que vous irez remplir régulièrement (l’envie d’aller aux toilettes vous forcera aussi à vous lever), ou, simplement, aller voir un collègue au lieu de lui envoyer un courriel. 
 
Une bonne habitude à adopter est celle des réunions en marchant. Le principe est simple: au lieu de s’asseoir autour d’une table pour tenir une réunion, les participants discutent en marchant. On évite également que les réunions s’éternisent et dévient du sujet! Cette solution n’est  toutefois pas optimale lorsque le nombre de participants dépasse trois ou quatre. 
 
Il existe également des solutions touchant le poste de travail lui-même. Une option intéressante est celle des bureaux à hauteur ajustable. Grâce à ce type de bureau, un employé pourrait travailler tantôt assis, tantôt debout sans devoir se déplacer ou changer de poste de travail. 
 
On peut aussi remplacer sa chaise de bureau par un ballon d’exercice, ce qui fait travailler les muscles stabilisateurs et nous force à garder le dos droit.  Pour les plus motivés, voici une solution plutôt originale, que l’on pourrait appeler le bureau «cage de hamster», qui permet de travailler tout en étant constamment en mouvement. Ce n’est peut-être pas à la portée de tous les travailleurs, mais si vous parvenez à convaincre votre patron des bienfaits d’un tel poste de travail, tant mieux pour vous!
 
Si certaines des solutions proposées impliquent le mobilier de bureau ou l’organisation du travail, il est certain que l’employeur doit être proactif dans l’adoption de nouvelles mesures ou d’habitudes visant à limiter le temps passé assis. 
 
Par ailleurs, les employeurs ont tout intérêt à favoriser ces comportements. Des études ont notamment démontré que les employés actifs étaient aussi plus productifs. Si l’employeur est sensible à cette question et revoit ses politiques et son environnement du travail, il encourage du même coup les employés à s’en soucier. 
 
 
Références
 
 
 
 
Une infographie du Washington Post qui présente les effets néfastes de la position assise sur la santé 
 
 
 
Chroniqueur: Simon Granger
 
 

article présent dans le dossier

LIBRE-SERVICE: BOULOT
Démystifier les défis de la vie au travail que l’on soit employeur, employé ou chômeur.  
Lire le dossier

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités