50 ans (ou plus)... et toujours sportifs!

La population du Québec vieillit.
 
Mais pour certains, vieillir n’est pas une raison pour se laisser aller. En fait, il s’agit même d’une occasion de rencontrer de nouvelles personnes tout en se gardant en santé! Plusieurs clubs sportifs s’adressent d’ailleurs uniquement à des publics de 50 ans et plus. Qui sont les gens qui les fréquentent?
 
Il y a quelques années, Michèle Alexandre a déménagé à Montréal. Cela faisait déjà un bon bout de temps qu’elle habitait en banlieue. Afin de se familiariser avec son nouveau milieu et ayant toujours fait du sport, elle décida de joindre Récré-Forme, un club d’activités physiques pour personnes de 50 ans et plus. Son expérience fut si positive qu’elle entra même dans le conseil d’administration de l’organisme, où elle s’implique depuis maintenant six ans. 
 
Le club fête cette année ses 30 ans et compte environ 250 membres. Il est situé au Centre sportif du Parc olympique, présentement fermé pour cause de rénovations majeures. Michèle Alexandre espère une réouverture en septembre 2014, ou, au plus tard, en janvier 2015. Des célébrations sont prévues pour la réouverture, et des efforts ont été faits afin d’aider les membres à trouver des gyms à proximité, pendant les travaux. 
 
«Les 50 ans et plus, on a envie de vieillir en santé, tout en étant le plus actif possible», explique Michèle Alexandre. D’ailleurs, la membre la plus âgée du club s’est même entraînée jusqu’à son décès, survenu en octobre dernier. Elle avait alors 92 ans. 

 
 
 
J’ai également discuté avec Richard Dufort, directeur des activités du Club 50 ans et + du complexe sportif Claude-Robillard, qui mentionnait qu’environ 1000 personnes s’entraînent régulièrement. 
 
Selon lui, il n’existe pas de «client type»: certains sont des sportifs, alors que d’autres, plus âgés, désirent simplement maintenir leurs habiletés motrices, et quelques membres aiment plutôt le côté social des activités offertes. Les cours de mise en forme – où il est possible de choisir parmi quatre niveaux différents – sont les plus populaires.
 
«Avec les coûts de santé qui explosent et les gens qui vieillissent, il va de soi que la prévention devient très importante. Depuis 35 ans, on envoie le même message: le conditionnement physique, la mise en forme, le sport et le plein air sont des activités de prévention qui ont un effet positif sur l’économie, les soins de santé et la qualité de vie des participants», affirme-t-il. «Les gens ont un but commun, qui est d’avoir une bonne qualité de vie et ce, le plus longtemps possible.»
 
Attention: le goût du sport ne naît pas magiquement avec la retraite et le temps libre qui augmente. «Les gens doivent, dès leur jeune âge, développer des goûts, des aptitudes et du plaisir à faire du sport et du plein air», mentionne Richard Dufort. 
 
Si vous êtes encore jeune, il est donc temps de trouver une activité qui vous plaît et que vous pratiquerez avec plaisir. Si vous avez plus de 50 ans, pourquoi ne pas joindre un club spécialisé pour découvrir une nouvelle passion?
 
 
 
 
Pour plus d’information:
 
 
 
 
Pour me suivre sur la Toile:
 

Twitter: @beatricebp

LinkedIn: Béatrice Bernard-Poulin

Mon blogue: Eille la cheap!

 
L'auteure de cet article, Béatrice Bernard-Poulinest blogueuse pour MAtv Montréal.
 
 

 

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités