Le géocaching

On a tous déjà essayé de trouver un trésor avec un plan et des indices donnés par nos parents quand on était enfant. Notre butin: des bonbons et des jouets… On associe donc souvent cette activité aux enfants, mais saviez-vous qu’il existe une chasse au trésor moderne et internationale qui s’adresse à des participants de tous âges? Aujourd’hui, on découvre le géocaching avec Yohan Laurent, administrateur de l’Association Géocaching Québec.
 
 
Qu’est-ce que le géocoaching?
 
Le géocaching est une chasse au trésor moderne qui se fait à l’aide d’un appareil GPS. Les participants rentrent les coordonnées, préalablement trouvées sur le site Internet geocaching.com et partent ensuite à la recherche d’une cache, donc d’un contenant caché qui contient différents objets. Parfois, on retrouve, avec les coordonnées de la cache, des indices pour la trouver plus facilement. 
 
 
Où peut-on jouer?
 
L’avantage avec ce loisir est qu’on peut jouer absolument partout! Autant dans une ville comme Montréal, par exemple, où il y a des caches actives dans le Vieux-Port, que dans des rangs de village ou en campagne. Présentement, il existe quelque 36 000 caches juste au Québec! Mais quand on dit qu’on peut jouer absolument partout, ça veut aussi dire qu’on peut en trouver quand on va en voyage en Floride ou en France… C’est international!
 
 
Quel est l’équipement nécessaire pour jouer au géocoaching? 
 
Outre un appareil GPS, il va de soi qu’on a besoin d’un ordinateur afin de trouver les coordonnées des caches. Par la suite, il faut s’inscrire sur le site geocaching.com. L’inscription est gratuite. 
 
 
Qu’est-ce qu’une cache?
 
Une cache est le contenant où est caché l’objet qu’on veut trouver. La taille de celle-ci peut varier d’un dé à coudre à celle d’un gros pot de beurre d’arachides. Dans les plus petites, on retrouve simplement un carnet de visite, où le géocacheur inscrit son nom et la date de la découverte de la cache. Dans les plus grosses, il y a des «babioles» qui peuvent amuser les enfants. 
 
 
Qu’est-ce qu’on fait avec la cache une fois qu’on l’a trouvée?
 
Tout d’abord, on indique sur le carnet de visite du site geocaching.com qu’on l’a trouvée. Par la suite, il est important de laisser la cache dans le même état qu’on l’a trouvée. On ne peut pas repartir avec ce qu’elle contient et on doit la cacher à nouveau afin que d’autres géocacheurs puissent jouer avec celle-ci. 
 
 
Y a-t-il des règlements pour l’installation de caches?
 
Au Québec, voici les grands règlements: 
 
Il doit y avoir un minimum de 161 mètres entre les différentes caches. 
 
Lorsqu’on trouve une cache, il faut signer le registre des visites sur Internet.
 
On ne peut pas poser des caches dans un terrain privé. Si on souhaite le faire, il faut absolument avoir l’autorisation du propriétaire du terrain. 
 
Pour des raisons évidentes, on ne peut pas installer des caches dans les cours d’école, ni dans les cours de poste de police. 
 
Ces règlements peuvent changer à l’extérieur du Québec, comme aux États-Unis, où il est interdit d’installer des caches sur des ponts ou des structures publiques, car on pourrait les confondre avec des bombes et elles seraient donc rapidement détruites.  
 
 
Qu’est-ce que les objets voyageurs?
 
Un objet voyage est un objet que l’on trouve dans une cache et qu’on peut ramener chez soi. Une fois qu’on a l’objet, on doit aller sur Internet et inscrire le code de l’objet pour effectuer un retrait, c’est-à-dire pour signaler à son propriétaire qu’on a trouvé l’objet et qu’on va le déplacer. Par la suite, lorsqu’on le dépose à un nouvel endroit, on doit retourner sur Internet et rentrer le code de l’objet à nouveau, pour notifier au propriétaire à quel endroit il est rendu. En général, on peut garder l’objet jusqu’à un maximum d’un mois, sauf si, par exemple, on a l’intention de le redéposer dans une cache en Europe. Les objets voyageurs peuvent être n’importe quoi. Il y a également des géomonnaies, qui sont des pièces de monnaie de collection qui peuvent être utilisées comme objet voyageur. 
 
 
Pour plus d’information
 
 
  
 
Invité: Yohan Laurent, administrateur de l’Association Géocaching Québec
 
 
 

article présent dans le dossier

LIBRE-SERVICE: SPORTS ET LOISIRS
Découvrir des sports et loisirs, qu’ils soient physiques ou intellectuels, qui présentent un aspect social, communautaire et régional[...]
Lire le dossier

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités