Article lié à l'émission : LIBRE-SERVICE
Tout sur l'émission

L'habillement au travail

Imaginez que vous prenez rendez-vous avec un conseiller financier. Auriez-vous autant confiance en lui s’il portait un jean et un T-shirt d’une équipe sportive que s’il était habillé en complet? L’habit ne fait pas le moine, mais il a un impact tout de même dans le monde du travail… 

 
Est-ce que l’habillement a un impact sur notre performance au travail?
 
Il semblerait que oui. Dans le cadre d’une étude menée par la Northwestern University et publiée en 2012, les participants devaient passer un test d’aptitude en portant un sarrau blanc. Les personnes qui s’étaient fait dire que c’était un sarrau de médecin avaient mieux performé que celles qui pensaient porter un sarrau d’artiste visuel. L’habillement peut donc avoir un impact sur notre travail. Le vêtement qu’on considère comme sérieux nous mettra dans le bon état d’esprit.
 
Mais l’habillement a aussi un impact sur la façon dont on est vu. Des études ont montré qu’un enseignant qui porte des vêtements chics sera perçu comme plus intelligent, tandis qu’une cadre habillée de vêtements sexy sera vue comme moins compétente. Aussi, les clients sont plus susceptibles de retourner consulter un thérapeute habillé de façon formelle qu’un thérapeute plus décontracté, selon une autre étude.
 
 
Est-ce qu’on doit laisser notre style personnel dans le placard quand on part travailler?
 
Pas du tout. Si l’uniforme n’est pas imposé à votre bureau, c’est que votre look est le bienvenu. Il
y a toujours de la place pour la couleur, les coupes qui vous plaisent, les bijoux. Il faut rester soi-même, quoi!
 
Mais il faut certainement faire preuve de jugement pour ne pas dépasser les bornes. C’est votre image personnelle qui en dépend et celle de l’entreprise, si vous avez un contact avec le public ou la clientèle. On ne dégage pas la même impression si on porte un pantalon de sport que si on porte un pantalon habillé.
 
 
Comment savoir si on est vêtu convenablement? 
 
Cela dépend des secteurs d’emploi. On ne s’habille pas de la même façon si on travaille dans un cabinet d’avocats que si on travaille dans une agence de publicité, où le style sera probablement beaucoup plus décontracté. Par exemple, on a déjà interviewé à ce sujet une intervenante en toxicomanie gothique aux cheveux mauves. Son style n’était absolument pas un obstacle au travail.
 
Quand vous dénichez un nouvel emploi, remarquez comment les employés sont habillés. Ne vous gênez pas aussi pour demander s’il y a un code vestimentaire. Selon un sondage de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, 70% des entreprises en ont un.
 
Quand on est en poste depuis un bout, on doit se demander si on porterait ces mêmes vêtements pour solliciter un nouvel emploi. Si la réponse est non, c’est qu’il y a un certain laisser-aller… 
 
 
Est-ce qu’il y a des règles de base?
 
Voici quelques erreurs à éviter dans le bureau moyen:
 
Évitez les excès: excès de couleur, de bijoux qui font du bruit à chaque mouvement, de parfum… Chacun peu avoir son style, mais restez dans la mesure. 
 
On ne veut pas voir votre ventre, votre poitrine, vos sous-vêtements, vos cuisses. Évitez le short…
à moins de travailler dans un camp de vacances. Optez pour le pantalon 3/4 ou 7/8, qui fait plus sérieux. Pour les chemises transparentes ou en dentelles: il faut porter quelque chose en dessous, pas seulement un soutien-gorge. Pour la jupe, il ne faut pas qu’elle s’éloigne trop du genou.
 
Les gougounes sont à proscrire aussi dans la plupart des milieux de travail. Vous aurez l’air moins sérieux. Et exit les lunettes fumées à l’intérieur! Attention aussi aux vêtements fripés. Une belle chemise perd de son efficacité si elle est fripée. Même chose pour les vêtements usés.
 
 
En entrevue, est-ce qu’on doit mettre le paquet? Est-ce qu’on doit s’habiller chic?
 
Habillez-vous en fonction de l’emploi, donc un peu comme vous le feriez si vous étiez embauché. Pendant l’entrevue, il faut attirer l’attention sur ce qu’on dit, sur nos compétences, plutôt que sur notre nouveau blazer clouté… Optez pour quelque chose de sobre, sans pour autant être plate. Un beau bijou ou une cravate originale pourrait permettre de vous distinguer, sans prendre toute la place.
 
 
Ressources:
 
 
 
Chroniqueuse: Mélissa Guillemette, journaliste chez Jobboom
 
 

article présent dans le dossier

LIBRE-SERVICE: BOULOT
Démystifier les défis de la vie au travail que l’on soit employeur, employé ou chômeur.  
Lire le dossier

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités