Les théories du rire... Pourquoi c’est drôle?

Les théories classiques du rire

 

Quatre grands ensembles théoriques s’efforcent de répondre à la question: «Pourquoi rit-on?»

La théorie du sentiment de supériorité et de dégradation du risible (appelée aussi théorie morale ou pessimiste).

Les théories intellectualistes (théories du contraste et de l’incongruité).

La théorie psychophysiologique ou théorie de la décharge.

La théorie de Bergson (théorie sociale).

 

La théorie du sentiment de supériorité et de dégradation du risible est soutenue par plusieurs philosophes.

Le rieur exprimerait un plaisir lié à un sentiment soudain de supériorité vis-à-vis de l’objet devenu risible car dégradé et dévalué.

Sont risibles toutes laideurs physiques, intellectuelles, morales, sociales ou toutes les insuffisances actuelles chez autrui ou passées chez le sujet rieur.

Hobbes (16e siècle) y voit «une manifestation de l’orgueil, de la vanité et du mépris des autres».

Paul Scudo (19e siècle): Le rire est provoqué par la vue d’une imperfection dont nous nous croyons exempts; en riant nous manifestons notre supériorité relative, et nous blessons l’amour-propre des autres. On rit toujours aux dépens de quelqu’un.

 

Les théories intellectualistes (théories du contraste et de l’incongruité) sont soutenues essentiellement par Kant et Schopenhauer.

Le sujet rit par suite de la perception subite et inattendue, en une personne, un objet, une situation, d’une absurdité ou d’une contradiction, d’un désaccord entre leurs deux représentations simultanées actuelles, abstraites et concrètes.

Kant a particulièrement insisté sur le caractère d’absurdité et le changement brutal des représentations de l’esprit induit par la plaisanterie, c’est-à-dire sur le contraste survenu soudainement entre la représentation attendue par la conscience et celle apparue inopinément.

 

La théorie psychophysiologique ou théorie de la décharge (Freud).

Le rire surviendrait à la suite du passage soudain d’un état psychique intense à un autre qui est bien moindre, donc à l’occasion d’une situation, d’un fait produisant un contraste descendant brutal. Celui-ci engendre alors un «débordement énergétique» bloqué sur le plan psychique et dont le surplus s’écoule par la voie comportementale, facio-respiratoire du rire. En ce sens, le rire est une détente, il désamorce les tensions.

 

La théorie de Bergson (théorie sociale).

La théorie de Bergson participe de la théorie du sentiment de supériorité et de dégradation de l’objet risible par la mise en évidence des raideurs, automatismes et inadaptations, caractéristiques des laideurs des auteurs de l’Antiquité.

Cependant, il insiste sur le rire comme geste social sanctionnant et corrigeant ces raideurs, automatismes et inadaptations menaçantes pour une vie sociale harmonieuse.

Le rire est un outil de contrôle social.

 

Le rire

Bergson s’intéresse au phénomène en tant que technicien. Il veut comprendre les mécanismes du rire; de quoi rit-on? Pourquoi rit-on?

La définition que donne Bergson du rire est la suivante: il s’agit d’une réaction inconsciente qui vise à maintenir l’homogénéité du tissu social en sanctionnant les comportements déviants.

Donc le rire pour Bergson est avant tout un geste social qui vient sanctionner un comportement potentiellement menaçant pour la cohésion du groupe. Par la crainte qu’il inspire, le rire réprime les excentricités. (Pensez à un enfant qui porte des vêtements «bizarres» au primaire).

Bergson résume sa pensée sur le rire dans une formule maintenant célèbre. Le rire est du mécanique plaqué sur du vivant. Qu’est-ce que ça veut dire? Il s’agit de penser, pour illustrer cette définition, à l’art du mime. Le principe comique derrière le mime est exactement cela: du mécanique plaqué sur du vivant. Un homme dont les mouvements sont saccadés. La vie est fluide, souple alors que la mécanique est raide et saccadée. Pensez aussi à Charlie Chaplin. Cette définition s’applique aussi à l’intellect. L’être humain ravalé à l’état de machine est drôle. L’automatisme et l’artificiel sont des sources de comique. Ceci s’applique aussi à la pensée. Il suffit de penser à l’humour de Pierre Légaré et les incompatibilités logiques. La logique est naturelle, fluide, alors qu’une incompatibilité logique apparaît comme une mécanique déréglée.

Bergson identifie aussi le quiproquo comme source de comique. Il dit: «une situation est toujours comique quant elle appartient en même temps à deux séries d’événements absolument indépendants et qu’elle peut s’interpréter à la fois dans les deux sens».

La caricature est un autre exemple, en exagérant un trait du visage d’une personne, on plaque du mécanique (ou un objet) sur du vivant. Un nez exagérément gros est, en quelque sorte, un appareil que l’on plaque sur le visage d’une personne.

Enfin, pour Bergson, le rire est un instrument de conformisme, et le comique évolue nécessairement avec la culture ambiante.

Êtes-vous d’accord avec le rôle que Bergson attribue au rire?

Par contre, l’argument de Bergson peut être retourné contre lui, car se conduire différemment, ce n’est plus être une machine.

 

Le rire selon Freud

L’humour, selon Freud, est un mécanisme de défense. Il nous permet l’économie d’une émotion pénible. En d’autres mots, l’humour nous permet de court-circuiter une douleur psychique. Par exemple, le condamné à mort qu’on amène à la chaise électrique le lundi matin et qui déclare: «Voilà une semaine qui commence bien!»

Le plaisir de l’humour découle d’une épargne, l’épargne d’une douleur.

Le rire a donc un effet positif sur la vie quotidienne en nous permettant d’éviter des colères superflues ou tout simplement de passer par-dessus des inconvénients aussi banals que l’attente dans une file, une crevaison, etc.

Freud explique que le rieur s’économise alors que l’homme triste s’affaiblit. Cette découverte de Freud est corroborée par les conclusions des études récentes sur le caractère bénéfique du rire sur la santé.

L’humour est l’arme la plus sublime, car, contrairement aux autres, elle maintient la santé psychique et l’équilibre, et elle est source de plaisir.

L’humour est le triomphe du moi. Par l’humour, je triomphe, je suis invulnérable: «L’humour ne se résigne pas, il défie, il implique non seulement le triomphe du moi, mais encore du principe du plaisir, qui se trouve ainsi un moyen de s’affirmer en dépit des réalités extérieures défavorables.»

Théorie: le ça: instinct, le moi, la conscience, le surmoi, la morale imposée par le groupe social.

Enfin, pour Freud, le rire est un moyen en vue d’une fin. On ne rit pas pour rire, on rit en fonction d’un objectif conscient ou inconscient: humilier, relaxer, etc.

 

L’humour

L’humour, «en ses multiples splendeurs», est un «type de stimulation qui tend à provoquer le réflexe du rire», Mathieu Koestler.

Les propos du philosophe américain Simon Critchley permettent d’établir des liens serrés entre la philosophie politique et l’humour. Selon lui, l’humour est un phénomène qui vient ébranler nos affirmations ordinaires sur le monde empirique. On pourrait considérer qu’il surgit de l’écart entre l’état réel des choses et la façon dont cet état est représenté dans la blague, entre attente et occurrence. L’humour prend à rebours notre attente par l’apparition d’autre chose, modifiant ainsi la situation dans laquelle nous nous trouvions. En fait, l’humour ébranle notre rapport ordinaire au commun.

L’École nationale de l’humour fête ses 25 ans cette année. Un spectacle est prévu le 2 avril au théâtre St-Denis prochain pour souligner l’évènement. Voici le lien pour info et achat de billets.

 

Invité: Robert Aird, historien, auteur et enseignant à l’École nationale de l’humour

 

Revoir cet épisode de Libre-service
 

article présent dans le dossier

Tout l'été sur MAtv, soyez crampés!
Le rire et la relève humoristique en avant-plan La relève humoristique occupe une place de choix à MAtv. Particulièrement[...]
Lire le dossier
Le don de rire à l'Espace MAtv!
Faisant écho au grand succès que sa campagne Venez vous faire chatouiller les pieds! a connu à l’été[...]
Lire le dossier

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités