Article lié à l'émission : LIBRE-SERVICE
Tout sur l'émission

Le réseautage

On dit que de 70 à 80% des emplois sont comblés avant même d’être affichés sur un site d’emploi ou dans les journaux. C’est que le monde de l’emploi en est un de contacts, au grand bonheur ou au grand dam des travailleurs. Pour que votre carrière progresse, vous avez probablement intérêt à entretenir votre réseau.

Les 5 à 7, les colloques, les rencontres de l’association professionnelle… autant de lieux où serrer des mains et échanger quelques cartes de visite. Voici quelques techniques de réseautage, car ce n’est pas facile pour tout le monde…

 

Est-ce vrai que le réseautage peut aider à trouver de l’emploi? 

Tout à fait. Dans le monde de l’emploi, le CV n’est pas tout. En anglais, on dit: «It's not what you know, but who you know», et, en bon français: «Ce n’est pas tant ce que vous connaissez qui compte, que QUI vous connaissez». En période de recherche d’emploi, d’ailleurs, il ne faut pas hésiter à solliciter notre réseau.

Mais un bon réseau, ça n’aide pas uniquement à trouver un emploi. C’est aussi utile pour identifier des fournisseurs ou de nouveaux clients ou pour améliorer ses pratiques. Il faut voir ça comme un enrichissement pour notre carrière de façon plus large.

D’ailleurs, on pense souvent que le réseautage, ça se passe uniquement au travail et dans les événements liés à notre profession. Erreur! Votre voisin fait partie de votre réseau, tout comme votre épicier et votre famille. Vous avez intérêt à ce que ces personnes comprennent bien ce que vous faites comme travail, car elles pourront un jour vous référer un client, par exemple.

 

Comment fait-on pour élargir son réseau?

Beaucoup de gens le font de façon naturelle. Ils n’ont pas de mal à faire des rencontres et à entretenir leur réseau. Ils sont toujours en mode alerte, prêts à saisir les occasions d’affaires.

Pour d’autres, ça demande plus d’efforts. Mais on n’a pas à devenir tout à coup une machine distributrice de cartes de visite. Il faut juste tenter de conserver nos contacts de qualité et d’élargir peu à peu notre réseau.
 
Vos amis et professeurs au DEP, au cégep ou à l’université comptent parmi les premiers contacts que vous devez entretenir. Vous en recroiserez probablement plusieurs au cours de votre carrière. Au fil des années, vous accumulerez tranquillement les contacts qui pourront vous aider dans le futur.

Et vous pourrez les aider aussi. Le réseautage fonctionne dans les deux sens: ce sont des relations d’entraide. Pour tirer le maximum de votre réseau, donnez vous aussi. Ça peut être aussi simple que de partager une offre d’emploi avec un ancien collègue, ou de donner quelques conseils à un nouveau venu dans l’industrie.

 

Qui dit réseautage dit aujourd’hui réseaux sociaux. Peut-on entretenir ses contacts en ligne? 

C’est une possibilité. Dans certains secteurs d’emploi, c’est incontournable d’avoir un profil sur LinkedIn ou sur Twitter. Ça permet d’être au fait des nouvelles de votre industrie et de celles concernant vos contacts. Ça facilite les échanges et ça demande peu de temps.

L’important, c’est d’entretenir son réseau, en ligne ou pas. On n’est pas inoubliable, malheureusement, alors il faut garder nos précieux contacts. Un lunch de temps en temps, une carte de Noël, une petite jasette après une réunion. Pourvu que vous soyez sincères dans ces démarches.

On peut aussi commencer par élargir notre réseau dans des lieux qui n’ont pas de lien direct avec le monde du travail. Par exemple, on peut s’inscrire dans un club sportif ou tout autre loisir selon nos intérêts. On y fera des rencontres intéressantes, mais on ressentira probablement moins de pression que dans une association de notre industrie.

 

On vise aussi les événements de notre secteur. Lors d’un 5 à 7, par exemple, on peut se diriger d’abord vers une personne qu’on connaît ou même se faire accompagner de quelqu’un qui connaît bien le milieu. Elle nous présentera à d’autres personnes et ensuite, c’est à nous de nous lancer. Forcez-vous à faire de nouvelles rencontres et ça deviendra de moins en moins difficile.

Souvenez-vous que rougir n’est pas la fin du monde et que les silences, ça arrive même dans les meilleures familles. Gardez-vous toujours en poche une question qui pourra relancer la discussion, du genre: qu'est-ce qui vous a amené dans ce métier?


Quels sont les faux pas à éviter? 

Sur le Web, il faut éviter de s’inventer un réseau en envoyant des invitations à tout vent sur LinkedIn. C’est généralement agaçant de recevoir une invitation à joindre le réseau d’une personne complètement inconnue.

Dans le cas d’un événement de type 5 à 7, on évite d’accaparer notre interlocuteur sans fin. Il a probablement envie de discuter avec d’autres personnes…

Il faut aussi éviter de faire un monologue quand on fait de nouvelles rencontres. On doit prendre part à des discussions, et non pas débiter un discours.

 

Plusieurs négligent le réseautage parce que pour eux, ce sont des relations utilitaires superficielles. Au contraire, il faut voir le réseautage comme une façon de tirer de la satisfaction au travail et dans nos activités. Oui, ces relations sont utiles, mais le réseau nous permet aussi de faire des rencontres intéressantes.

 

Liens utiles:

Jobboom

Linkedin

 

Chroniqueur: Éric Grenier, rédacteur en chef de Jobboom

 

Jobboom

 

Revoir cet épisode de Libre-service

article présent dans le dossier

LIBRE-SERVICE: BOULOT
Démystifier les défis de la vie au travail que l’on soit employeur, employé ou chômeur.  
Lire le dossier

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités