Article lié à l'émission : LIBRE-SERVICE
Tout sur l'émission

Un séjour dans un camp de vacances

Qu’est-ce que l’Association des camps du Québec?

 
L'Association des camps certifiés du Québec (A.C.Q.) est un organisme à but non lucratif qui représente les organismes québécois offrant des programmes camps de vacances, camps de jour, classes nature, accueil de groupes et accueil de familles certifiés.
 
Véritable référence auprès de tous les milieux voués à l’encadrement et à l’animation des enfants en contexte de camp, l’ACQ contribue ainsi à l’éducation et à l’épanouissement de la jeunesse québécoise.
 
L’impact de l’ACQ est d’autant plus grand qu’elle a entrepris d’offrir des réponses à de grands enjeux de société, tels la sédentarité chez les jeunes Québécois et l’adoption d’un mode de vie sain.
 
 
Qu’est-ce que la certification A.C.Q.?
 
Le logo CAMP CERTIFIÉ A.C.Q. est un gage de qualité et de sécurité depuis 45 ans! Les repères fiables sont de plus en plus recherchés pour conforter nos choix lorsque vient le temps d’investir dans des activités significatives. Un label de qualité, tel celui de la certification de l’A.C.Q., s’impose comme un incontournable au moment de choisir un camp!
 
Le programme de certification de l’ACQ comprend plus de 60 normes qui traitent des exigences et meilleures pratiques relatives à la sécurité, à l’encadrement, à la programmation, à l’environnement, à la santé et à l’alimentation.
 
 
Quand faut-il inscrire son enfant au camp?
 
Contrairement à la croyance populaire, on doit inscrire son enfant tôt au camp et ce, dès le premier février et non au début du printemps comme plus d’un le pense. Les camps populaires affichent souvent complets à la deuxième ou troisième semaine de février. Pour avoir un meilleur choix, on y pense tôt!
 
 
À quel âge devrait-on envoyer son enfant dans un camp? 
 
On peut envoyer son enfant à un camp de jour dès ses trois ans. Pour les camps plus loin où l’enfant doit dormir, c’est possible dès six ans. Il existe également des camps pour ados de 12 à 16 ans et même des camps qui vont jusqu’à 18 ans! Ces camps sont toutefois faits sur mesure pour les ados et offrent une panoplie d’activités qui misent sur le dépassement de soi (canot-camping, escalade, cirque, etc.)
 
 
Quels sont les différents types de camps? 
 
Camps de vacances: Ces camps offrent des programmes ayant habituellement une durée d’une semaine et plus. L’enfant dort et prend ses repas sur place
 
• Camps de jour: Ces camps offrent un programme d’activités quotidien sur un minimum de cinq journées consécutives. Un service de surveillance animé avant et après camp est offert dans tous les camps de jour certifiés. Les enfants retournent dormir à la maison le soir et fournissent habituellement leur lunch. Plusieurs camps de jour et camps de vacances sont spécialisés dans un ou plusieurs domaines: camp de soccer, camp musical, camp d’immersion anglaise, camp d’équitation, etc.
 
• Camps pour clientèles à besoins particuliers: Les camps spécialisés accueillent en formule camps de vacances ou camps de jour, exclusivement ou en intégration, une ou plusieurs clientèles à besoins particuliers (déficiences physiques ou intellectuelles, problèmes de santé mentale, troubles d’apprentissage, diabète, trouble envahissant du développement, etc.). Plusieurs de ces camps accueillent aussi une clientèle d’adultes dans le cadre de leurs programmes adaptés. 
 
• Classes nature: Ces camps accueillent les groupes scolaires pour des séjours éducatifs et sportifs de durées variées, avec ou sans hébergement.
 
• Accueil de groupes: Ces camps accueillent des groupes (corporatifs, sportifs, scolaires, réunions de famille, etc.) pour des séjours de durées variables, avec ou sans animation. Possibilité d’hébergement, de services de cafétéria ou d’auto-cuisine.
 
• Accueil de familles: Ces camps accueillent des familles en vacances. Celles-ci peuvent profiter d’une panoplie d’activités, avec ou sans animation. Possibilité d’hébergement, de services de cafétéria ou d’auto-cuisine.
 
Plusieurs camps offrent une combinaison de ces programmes. Ainsi, un camp de vacances peut par exemple offrir l’opportunité de vivre aussi une expérience de camp de jour, de classe nature ou d’accueil de groupes.
 
 
Pourquoi aller au camp?
 
Il a été démontré scientifiquement ce que clament depuis plus de cent ans les camps d’été: l’expérience camp exerce une influence positive sur le développement et l’épanouissement des jeunes.
 
L’automne dernier, le Dr Troy Glover et son équipe de recherche de l’Université de Waterloo, en Ontario, ont publié les résultats d’une recherche pancanadienne menée pendant cinq ans et intitulée Projet de recherche sur les camps d’été au Canada. Cette recherche, qui avait pour but d’évaluer les bienfaits associés à la fréquentation des camps, conclut que la fréquentation d’un camp certifié favorise une évolution positive dans cinq composantes clés du développement de la personne: «L’intégration sociale et la citoyenneté, la conscience environnementale, l’intérêt pour l’activité physique, l’intelligence émotionnelle, la confiance en soi et le développement personnel.»
 
 
PRINCIPALES CONCLUSIONS DE L'ÉTUDE
 
• 65% des enfants connaissent une évolution positive de leurs aptitudes à créer de nouvelles amitiés, parfois avec des personnes qu’ils jugent différentes
• 67% de l’ensemble des campeurs ressentent une augmentation de leur autonomie et de leur confiance en soi
• 52% des campeurs savent mieux protéger l’environnement et adoptent des attitudes et des comportements en conséquence
• 61% des campeurs se sont montrés plus enclins à la pratique de l’activité physique à la fin de leur séjour au camp
 
 
En somme, tous les campeurs connaissent des progrès positifs, indépendamment de l’âge, du sexe et de l’expérience de la vie en camp. Même les campeurs expérimentés poursuivent leur évolution à chaque nouveau camp. La recherche a été effectuée auprès de quelque 1300 enfants, de 4 à 18 ans.
 
 
Est-ce coûteux?
 
Pas nécessairement. De plus, il existe des camps pour tous les budgets. Les coûts peuvent varier beaucoup d’un camp à l’autre ou d’un séjour à l’autre. Considérez vos options : séjour plus ou moins long, camp de vacances ou camp de jour, camp spécialisé ou traditionnel. Cela peut aussi avoir un impact sur le prix du séjour. De nombreux camps offrent divers programmes d’accessibilité financière aux familles à faible revenu. Ces programmes sont financés par les camps eux-mêmes ou par divers organismes comme le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, les CLSC ou des organismes de charité locaux.
 
De plus, les gouvernements provinciaux et fédéraux offrent des crédits d’impôt aux parents qui inscrivent leurs enfants en camp:
 
• Au fédéral, vous avez droit à un montant maximum de 500$ par année par enfant pour inscrire celui-ci à un programme d’activité physique. Pour y avoir droit, votre enfant doit être âgé de 16 ans ou moins (18 ans dans le cas d’un enfant handicapé). Le camp vous remettra un reçu sur lequel la portion activité physique est détaillée. Il suffit de le joindre à votre déclaration de revenus.
 
• Au provincial, vous n’avez qu’à joindre le Relevé 24 (fourni par le camp) à votre déclaration de revenu pour bénéficier du crédit d’impôt sur la garde d’enfants.
 
 
Comment bien choisir un camp?
 
Le choix d'un camp est très personnel et découle des valeurs de la famille, tant celles des parents que de l'enfant. On comprendra que ce choix n'est pas toujours évident, mais plusieurs outils existent pour vous faciliter la tâche.
 
Pour avoir une bonne vue d'ensemble de l'univers des camps au Québec, il est possible de consulter le Magazine Vacances en camps, une ressource indispensable qui permet de trouver les réponses aux questions que se posent les parents et les futurs campeurs pour les aider à faire un choix éclairé.
 
Cette brochure est disponible en format PDF sur le site camp.qc.ca ou en version papier dans la majorité des CLSC du Québec.
 
Vous pouvez aussi utiliser Trouver mon camp, sur le site camps.qc.ca, un outil de recherche rapide et efficace!
 
 
Comment faire le bon choix?
 
ÉTAPE 1: LES ATTENTES
 
- Discutez avec votre enfant pour préciser ses attentes et ses champs d’intérêt. Canot ou théâtre? Équitation ou camping? Ou tout à la fois? Cette démarche vous permettra sans doute de trancher entre le camp spécialisé et le camp traditionnel ou touche-à-tout.
 
- Souhaitez-vous que votre enfant soit initié aux joies du plein air? Privilégiez-vous plutôt la vie de groupe ou l’apprentissage de l’anglais? Votre enfant préfère-t-il rentrer à la maison le soir?
 
- Soyez prêt à faire des compromis. Il existe sûrement un camp d’équitation dans un environnement anglophone...
 
 
ÉTAPE 2: LES DÉTAILS PRATIQUES
 
- Dates et durée du séjour. La durée du séjour doit être suffisamment longue pour briser le rythme de la vie courante et favoriser une adaptation harmonieuse à la vie du camp. Il faudrait prévoir un minimum de cinq jours, tout en tenant compte de facteurs comme l’âge et le caractère de votre enfant, son expérience en camps, etc. Il y a beaucoup de séjours de cinq à six nuitées, puis de dix à onze nuitées.
 
- Établissez votre budget.
 
- Lieu du séjour: à proximité ou dans une région éloignée?
 
- Type d’hébergement: dortoir, chalet, tente, hutte...
 
- Particularités de votre enfant: asthme, allergies alimentaires graves, handicap physique ou intellectuel? Certains camps sauront mieux répondre à ses besoins.
 
 
ÉTAPE 3: LA RECHERCHE
 
- Utilisez l’outil Trouver mon camp ou consultez le Magazine Vacances en camps. En plus des renseignements de base sur chaque camp certifié, des liens vous dirigeront vers les sites Internet des camps qui regorgent de photos et d'informations. Cela vous redonnera à coup sûr le goût de retourner en enfance!
 
- Faites une première sélection de trois à cinq camps qui vous intéressent.
 
 
ÉTAPE 4: LES COMPLÉMENTS D’INFORMATION
 
- Visitez les sites Internet des camps retenus avec votre enfant. Les photos et les commentaires des campeurs devraient vous en dire plus sur l’atmosphère de chaque camp et téléphonez pour demander les dépliants promotionnels des camps.
 
- Profitez-en pour vous informer des règles du camp: contacts parents-enfants pendant le séjour, nombre d’heures par jour consacrées aux activités spécialisées, site de baignade, type d’alimentation, possibilités de transport pour se rendre au camp, etc.
 
- Faites un tour à la Foires des camps à Québec: près d’une trentaine de camps y seront. Elle aura lieu du 4 au 8 mars prochain aux Galeries de la Capitale à Québec.
 
- Visitez les camps durant les journées portes ouvertes ou prenez rendez-vous. C’est l’occasion parfaite pour se familiariser avec les lieux et le personnel du camp. Profitez-en pour visiter la région!
 
 
 ÉTAPE 5: L’HEURE DU CHOIX
 
À l’étape de la décision, voici d’autres éléments à considérer: références de parents, d’amis ou de collègues, renommée ou réputation du camp, dimensions du camp convenant le mieux à votre enfant, réponses de la direction des camps à vos questions en fonction de vos valeurs et de vos croyances, etc.
 
 
Pour plus d’informations, voir le site Camps du Québec
 

Invité: Jean-Olivier Nicolas, chargé de projet et responsable de la promotion, Association des camps du Québec

 

Revoir cet épisode de Libre-service

article présent dans le dossier

LIBRE-SERVICE: SPORTS ET LOISIRS
Découvrir des sports et loisirs, qu’ils soient physiques ou intellectuels, qui présentent un aspect social, communautaire et régional[...]
Lire le dossier

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités