Article lié à l'émission : LIBRE-SERVICE
Tout sur l'émission

Le curriculum vitae

Le CV est un élément essentiel à la recherche d’emploi. Que doit-il contenir? Qu’est-ce qui distingue un bon d’un moins bon CV? 

 
Quel est le rôle d’un CV?
 
Le curriculum vitæ est un outil de marketing destiné à faire votre publicité auprès d’un employeur potentiel. Sa raison d’être: vous permettre de décrocher une entrevue d’emploi.
 
Le CV est une occasion de faire le point sur notre parcours professionnel et sur nos aspirations. Un CV doit donc très bien nous représenter et bien mettre l’accent sur nos points forts, sur le type de compétence ou de services que l’on veut proposer, de sorte que ce soit aussi clair pour l’employeur qui le lit.
 
Donc, le CV n’est pas toujours une énumération de tout ce qu’on a fait, mais bien une version qui met en valeur ce que l’on veut proposer de soi, et en fonction de l’emploi sur lequel on postule.
 
 
Que recherchent les employeurs dans un CV?
 
Les employeurs ont peu de temps et vont consacrer 30 secondes en moyenne à la lecture du CV que vous aurez peaufiné pendant des heures… Ils vont souvent le balayer rapidement pour faire un premier tri. Ils cherchent la PERTINENCE en fonction de leurs besoins.
 
Fait intéressant: En Amérique du Nord, typiquement, ils vont s’attarder surtout au parcours professionnel et aux réalisations pertinentes du candidat, plutôt qu’au profil de formation – ce qui est l’inverse dans d’autres cultures. 
 
Un CV doit donc faire rapidement ressortir vos compétences et vos réalisations de manière claire et concise, et ne doit pas faire plus de 2 à 3 pages, maximum. Ensuite, il faut bien décortiquer la description du poste pour chaque fois s’assurer que son CV est bien adapté à l’emploi sur lequel on postule. 
 
Par exemple : si notre parcours a souvent bifurqué dans plusieurs domaines ou industries, vaut mieux faire ressortir les emplois occupés ou les réalisations qui se rapprochent le plus de l’emploi ou de l’industrie qui nous intéresse, et au besoin, mettre les autres dans une rubrique secondaire.
 
 
Y a-t-il différents types de CV?
 
Le CV chronologique
 
C’est le modèle le plus connu. On y a recours lorsqu’on a une expérience de travail continue dans un même domaine et qu’on veut montrer une progression dans les emplois et les responsabilités. Les expériences professionnelles sont présentées en ordre chronologique inverse, de la plus récente à la plus ancienne. 
 
On indique :
 
La durée de l’emploi
 
Le nom de l’employeur
 
Le poste occupé
 
Une brève description des tâches
 
Attention: Cette présentation n’est toutefois pas recommandée lorsque l’expérience professionnelle est disparate et discontinue.
 
 
 
Le CV par compétences
 
On y a recours quand notre expérience professionnelle n’est pas homogène ou lorsqu’on désire changer de domaine d’activité. Il vise à souligner les compétences acquises lors des expériences passées et à mettre l’accent sur ce qu’on a de plus pertinent à offrir. Il est aussi indiqué lorsqu’on a peu d’expérience de travail parce que l’on vient tout juste de terminer ses études, par exemple. 
 
On présente:
 
Tout d’abord, nos compétences en les regroupant par types d’activités et en les inscrivant par ordre de pertinence pour le poste convoité. Ex. : Une personne spécialisée en ressources humaines misera sur des compétences telles la dotation, la supervision de personnel et l’élaboration de descriptions de tâches.
 
On poursuit avec une brève liste des emplois occupés, par ordre chronologique, mais sans détailler les tâches.
 
 
 
Le CV fonctionnel
 
On y a recours lorsque nos réalisations sont plus accrocheuses que la liste des postes qu’on a occupés. C’est souvent le cas des travailleurs dont les tâches sont bien connues (par exemple, un commis d’épicerie) ou qui occupent un emploi dans un domaine très compétitif (la vente, notamment). 
 
On présente:
 
D’abord, nos réalisations en les regroupant par types d’activités et en précisant les moyens utilisés pour accomplir ces «exploits». Ex.: Un spécialiste en ventes et marketing pourrait, mentionner qu’il a fait augmenter de 20% le chiffre d’affaires de son ancien employeur en introduisant une nouvelle façon d’approcher d’éventuels clients.
 
Il poursuivra avec une brève liste chronologique des emplois qu’il a occupés, mais sans détailler les tâches.
 
 
 
Quelles sont les  règles d’or du CV?
 
UN: RESTEZ PERTINENTS et mettez en valeur ce qui se rapporte vraiment à la description du poste. Évitez d’étourdir les employeurs avec trop d’éléments qui sont sans lien avec leur besoin. 
 
Par exemple : j’ai déjà reçu la candidature de quelqu’un qui avait 36 métiers, de représentant en thermopompes à consultant dans le domaine des technologies en passant par du service à la clientèle… La polyvalence est une qualité, mais trop, c’est comme pas assez! Même chose si on utilise des hyperliens pour faire valoir des réalisations – un site web qu’on a conçu par exemple – s’en tenir à ce qui est le plus proche du poste. 
 
DEUX: SOYEZ CLAIRS – tant dans la forme que dans le fond. Il faut qu’un CV soit lisible, sans faute et sans trop de fioritures, comme des polices de caractère inhabituelles ou très chargées.  À moins, bien sûr, que la description d’emploi ne s’y prête, comme c’est possible dans le domaine des arts ou parfois, du marketing, en quel cas s’ajoutera parfois un portfolio. 
 
TROIS: Pour votre propre bien, postulez des emplois qui vous correspondent vraiment, c’est-à-dire à vos compétences et à vos aspirations. Vous vous éviterez quelques détours ou déceptions inutiles, tant pour vous que pour l’employeur. 
 
 
Conseils
 
Les réalisations constituent le nerf de la guerre. Vous avez fait progresser les ventes de votre ex-employeur? Parlez-en! Ce sera beaucoup plus convaincant que votre simple description de tâches.
 
Si vous avez occupé un poste pendant de très longues années, fournissez la liste de tout ce que vous avez accompli dans ce cadre.  Si, au contraire, vous avez peu d’expérience parce que vous venez de terminer vos études, mentionnez vos activités parascolaires ainsi que vos emplois d’été, s’ils sont pertinents.
 
Pour démontrer votre enthousiasme et votre dynamisme, utilisez des verbes d’action.
 
Votre CV devrait comprendre une section «formation et perfectionnement» ainsi qu’une rubrique «autres renseignements» rassemblant vos atouts, comme les connaissances informatiques ou la maîtrise des langues parlées et écrites.
 
Vous pouvez ajouter à la fin de votre CV une section relative à vos intérêts et passe-temps favoris. Cette partie peut aider l’employeur à se faire une meilleure idée de votre personnalité. De plus, vous pourrez marquer des points si l’information a un rapport avec le poste convoité.
 
Par exemple, si vous lorgnez un poste au sein d’un organisme international, le fait d’avoir bourlingué en Afrique ou en Asie ajoutera du poids à votre candidature.
 
Ne pas oublier: le CV au Québec ne comporte pas de photo, ni de numéro d’assurance sociale, simplement vos coordonnées de base pour être rejoint.
 
 
 
 
Patricia Richard, directrice des contenus et des services aux usagers, Jobboom
 
 
Jobboom
 
 
Pour revoir les épisodes de Libre-servicecliquez ici
 

article présent dans le dossier

LIBRE-SERVICE: BOULOT
Démystifier les défis de la vie au travail que l’on soit employeur, employé ou chômeur.  
Lire le dossier

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités