Pionniers bénévoles

L’année 2016, à MAtv Cap-de-la-Madeleine, marque la mise sur pied du premier programme de formation des bénévoles. Ah oui, des bénévoles, il y en a toujours eu, mais ils étaient accueillis individuellement et ensuite inclus sur un projet selon leurs intérêts et disponibilités. Cette année, c’est différent. Le programme de formation permet l’accueil de plusieurs personnes qui pourront évoluer de façon plus structurée et intégrer beaucoup plus facilement le fonctionnement de la station. 
 
C’est donc une toute première cohorte qui a passé les portes des locaux pour assister à la réunion d’accueil de ces pionniers bénévoles. Et comme c’est toujours agréable d’accueillir les petits nouveaux, je me suis bien sûr déplacée afin de les rencontrer.
 
la toute première cohorte de bénévolesUn programme complet est désormais offert
 
Je remarque tout d’abord la présence de deux bénévoles que je connais bien: Raymond et Jenny. Les deux étaient déjà en place quand j’ai commencé ma collaboration avec MAtv il y a plus de 3 ans. J’ai d’ailleurs déjà consacré un papier à Raymond, LE bénévole de la place. Les deux me disent que bien qu’ils aient déjà des années de bénévolat à MAtv derrière la cravate, le programme est plus complet et leur permettra d’explorer encore plus leurs possibilités.
 
Vient ensuite la rencontre des quatre autres «vrais petits nouveaux».  Guy, jeune retraité, a commencé son bénévolat à l’automne. Il a toujours été fasciné par ce monde mais la vie l’a mené ailleurs. Il meuble maintenant une partie de ses temps libres comme caméraman bénévole, ce qu’il apprécie beaucoup. À sa gauche, Nicolas, début quarantaine, amateur d’art minimaliste, s’intéresse à l’éclairage, la publicité et les réseaux sociaux. Il lorgne aussi du côté du montage, affirmant que pouvoir travailler avec de bons outils est une belle opportunité.
 
La formation des bénévolesLes bénévoles visitent les installations
 
Dalten et Marc-Antoine sont amis et s’intéressent les deux aux médias, mais différemment. Le premier veut participer et apprendre pour éventuellement faire une carrière en radio ou en télévision. L’autre est photographe et c’est le travail derrière la caméra qui l’allume. Puis, le dernier, Jean-Nicolas, le plus jeune du haut de ses 17 ans, désire apprendre la base des divers métiers pour éventuellement être animateur de sports plus tard.
 
Que de diversité dans les talents et les intérêts! 
 
Et c’est ce qui allume les formateurs, alias les techniciens de production de MAtv Cap-de-la-Madeleine. J’en profite pour recueillir leurs propos pendant que le superviseur fait visiter les installations aux nouveaux. «C’est toujours le fun de voir l’enthousiasme des jeunes, de les voir découvrir de nouveaux intérêts» affirme Yves, un des formateurs. «J’aime ça transmettre mon savoir, mon expérience. Et ça permet de rencontrer toute sorte de monde», me dit Pierre, l’autre formateur. Claude, un autre technicien, acquiesce, lui qui aime accueillir les bénévoles et les mettre à l’aise. 
 
Pour l’avoir déjà été, je pense qu’être bénévole peut être un bon tremplin pour ceux qui désirent travailler dans le domaine, ou qui désirent vivre une belle expérience. Que cette cohorte soit la première d’une longue lignée!
 
Le bénévolat, ça vous intéresse? Consultez la section bénévole de MAtv Cap-de-la-Madeleine.
 

Roxanne Pellerin,

blogueuse MAtv Cap-de-la-Madeleine, elle anime également l'émission Coeurs à l'ouvrage sur cette même chaîne.

 

Web     Facebook  

 

Vos commentaires

Soyez les premiers informés sur MATV

Pour tout savoir avant tout le monde et profiter de nos exclusivités